Manifeste

MANIFESTE DE LA COMMUNAUTE DU TRISKEL

À tous ceux et celles qui connaissent la plénitude de vivre une relation de Domination / soumission.

À tous ceux et celles qui ont rencontré leur Évidence et désirent en attester.
À tous ceux et celles qui se découvrent attirés en eux-mêmes, hésitent, craignent et questionnent.
À tous ceux et celles qui ignorent, mais font preuve d’une tolérante curiosité et de respect à l’égard des choix de vie d’autrui.

Nous, signataires de ce manifeste, désirons porter au grand jour la réalité des relations que nous vivons, mettre à bas la réputation calomnieuse de nos pratiques et être considérés tels que nous sommes : des personnes responsables et respectueuses d’autrui en toutes situations.

Nous vivons dans le bonheur de relations hiérarchiques, érotiques, entre adultes consentants, exemptes de tout clivage sexiste. Ces relations nous permettent l’expression d’une partie importante de nous-mêmes. C’est ainsi que nous vivons en harmonie dans le respect des choix de chacun d’entre nous.

Ce mode de relation porte des noms divers : Domination/soumission, relation D/s, BDSM, Sado-Maso, SM, etc. Ces intitulés ne nous conviennent pas. La semi-clandestinité dans laquelle nous sommes tenus, depuis fort longtemps, contre notre gré, n’a pas permis, à ce jour, un consensus collégial autour d’un terme plus conforme à la réalité de nos relations et de nos pratiques.
Il s’agit de la sublimation, théâtralisée ou non, du don de soi du soumis ou de la soumise, accepté par le dominant ou la dominante qui en assume la responsabilité. C’est autour de cette célébration du don de soi de la personne soumise et de l’exercice de cette responsabilité de la personne dominante que nous désirons être reconnus.

Ce sont des relations construites et librement choisies par chacun en pleine conscience. Elles font l’objet d’accords préalables clairement exprimés et limités. Une fois le consentement mutuel formulé, elles nécessitent une grande bienveillance et un respect partagé. En cela, elles rompent clairement avec les notions de prédation, de manipulation unilatérale et d’exploitation par la force ou par la ruse.

Ces relations sont ponctuelles ou durables. Phallocratie ou féminisme exacerbé ne sont pas de mise puisque les positions hiérarchiques des femmes comme des hommes sont librement choisies par chacun en fonction de sa nature profonde : dominant ou dominante, soumis ou soumise. Ces tendances de nos personnalités qui s’expriment avec plus ou moins d’intensité, pour tout le monde, dans la vie sociale, familiale, professionnelle. Pour nous, elles se révèlent comme une Évidence que nous transcendons librement dans la profondeur de nos relations intimes et qui se traduisent par de nombreuses pratiques, sources de sensations et de partages.
Il est vrai que nos relations font aujourd’hui le sujet de best-sellers mondiaux. Depuis la nuit des temps, nos modes de relations hiérarchiques inspirent les artistes, les philosophes. Nos relations sont représentées dans le monde de l’art, par les professionnels du marketing, de l’industrie de la communication, les grands couturiers ou les designers. Toutes ces images et ces évocations sont diffusées dans la société civile. Nous devons nous réjouir de tout ce qui permet de nous découvrir. Toutes ces œuvres et ces images passées, présentes ou à venir en font partie et grâce à elles, celles et ceux qui nous ont rejoints sont nombreux.
Néanmoins, à ce jour, rien de tout cela n’a permis de mieux nous définir ni de poser les bases de ce qui nous rassemble.
Sans prétention de répondre à toutes les facettes de notre mouvance, c’est la détermination d’apporter notre part à ce nécessaire rassemblement qui nous anime.

Comme les marins expérimentés, qui connaissent et préviennent des dangers de la mer, il est de notre devoir, de faire part de notre vécu, de notre vision, et d’être les garants de toute déviance.
Pour cela, nous rassembler et communiquer entre nous est déterminant pour préserver les victimes de la violence des prédateurs et manipulateurs, de l’isolement et de ses conséquences.

Adultes responsables et raisonnés, nous refusons toute manipulation ou acte qui pourrait mettre en péril l’intégrité physique et mentale de toute personne.
Nous refusons toute violence, puisque, aussi poussées que soient les pratiques, pour certains, elles ont pour impératif de transcender la notion de douleur en sensations de plaisir. Pour d’autres, nombreuses sont les pratiques totalement indolores.

Les pratiques qui caractérisent nos relations sont extrêmement variées.
Elles sont parfois élevées au rang d’expression artistique.
Néanmoins, nos relations ne peuvent en aucun cas être réduites aux caractéristiques de l’une de ces pratiques. En réalité, elles ne sont que l’expression du désir spécifique librement consenti de chacun.
C’est cette approche qui nous prévient de la vulgarité tout en écartant les tabous. Elle exalte notre esprit, enflamme nos désirs et fait chanter l’âme humaine de notre nature animale.
Nous refusons, avec la plus grande énergie, de servir de bouc émissaire à tous ceux qui, par ignorance ou honte de leurs propres pratiques sexuelles, nous assimilent à la pornographie, au proxénétisme, à la violence faite aux femmes, mais aussi aux hommes.
Nous sommes fiers de vivre notre moi profond et demandons à être respectés, par égard au bonheur partagé que vivent la plupart d’entre nous.
Nous voulons vivre nos choix relationnels en bénéficiant des effets de la loi contre les discriminations, les injures et diffamations de toutes sortes visant les orientations sexuelles et les mœurs différentes.
Nous souhaitons pouvoir nous associer librement, sans dissimuler qui nous sommes ni ce que nous souhaitons faire ensemble, au même titre que les homosexuels et transsexuels. (LGBT)
Nous souhaitons nous réunir sans nous cacher, pouvoir accueillir, sans prosélytisme, mais avec sincérité, ceux qui s’interrogent, qui veulent nous rejoindre sans peur de la vindicte.
Nous souhaitons que ce manifeste soit le porte-parole de ce qui nous rassemble, témoin de nos choix responsables, respectueux et respectables.
Signer ce manifeste ne signifie nullement que vous êtes pratiquant, mais que vous reconnaissez notre droit à vivre librement nos relations humaines, saines, sûres et consensuelles, garantes du bonheur de celles et ceux qui les vivent.
Notre volonté est que votre signature, notre signature, soit une adhésion, un message permettant à des centaines, peut-être des milliers de personnes de se réaliser en toute sécurité avec sérénité et fierté de vivre un accomplissement personnel des plus harmonieux.